Check TCP RTT
Rapport de recherche Datadog : Bilan sur l'adoption de l'informatique sans serveur Rapport : Bilan sur l'adoption de l'informatique sans serveur

Check TCP RTT

Agent Check Check de l'Agent

Présentation

Le check TCP RTT transmet les durées d’aller-retour entre le host sur lequel l’Agent s’exécute et tout host avec lequel il communique. Ce check est passif et ne transmet que les durées RTT pour les paquets envoyés et reçus à l’extérieur du check. Le check n’envoie aucun paquet.

Ce check est uniquement fourni avec les paquets 64 bits DEB et RPM de l’Agent v5 de Datadog. Pour découvrir comment créer le binaire go-metro pour d’autres versions de l’Agent, consultez la section relative à l’utilisation de Datadog avec go-metro (en anglais).

Configuration

Installation

Le check utilise les timestamps fournis par la bibliothèque PCAP pour calculer l’intervalle de temps entre tout paquet sortant et l’accusé de réception TCP correspondant. En tant que tel, PCAP doit être installé et configuré.

Les systèmes basés sur Debian doivent utiliser l’une des commandes suivantes :

$ sudo apt-get install libcap
$ sudo apt-get install libcap2-bin

Les systèmes basés sur Redhat doivent utiliser l’une des commandes suivantes :

$ sudo yum install libcap
$ sudo yum install compat-libcap1

Enfin, configurez PCAP :

$ sudo setcap cap_net_raw+ep /opt/datadog-agent/bin/go-metro

Configuration

Modifiez le fichier go-metro.yaml dans le dossier conf.d de votre Agent. Voici un fichier d’exemple qui affichera les durées TCP RTT pour app.datadoghq.com et 192.168.0.22 :

init_config:
    snaplen: 512
    idle_ttl: 300
    exp_ttl: 60
    statsd_ip: 127.0.0.1
    statsd_port: 8125
    log_to_file: true
    log_level: info

instances:
    - interface: eth0
      tags:
          - env:prod
      ips:
          - 45.33.125.153
      hosts:
          - app.datadoghq.com

Validation

Pour vérifier que le check fonctionne correctement, consultez les métriques system.net.tcp.rtt dans l’interface Datadog. En outre, si vous exécutez sudo /etc/init.d/datadog-agent status, le message suivant devrait s’afficher :

datadog-agent.service - "Datadog Agent"
  Loaded: loaded (/lib/...datadog-agent.service; enabled; vendor preset: enabled)
  Active: active (running) since Thu 2016-03-31 20:35:27 UTC; 42min ago
 Process: 10016 ExecStop=/opt/.../supervisorctl -c /etc/dd-....conf shutdown (code=exited, status=0/SUCCESS)
 Process: 10021 ExecStart=/opt/.../start_agent.sh (code=exited, status=0/SUCCESS)
Main PID: 10025 (supervisord)
  CGroup: /system.slice/datadog-agent.service
          ├─10025 /opt/datadog-...python /opt/datadog-agent/bin/supervisord -c /etc/dd-agent/supervisor.conf
          ├─10043 /opt/datadog-...python /opt/datadog-agent/agent/dogstatsd.py --use-local-forwarder
          ├─10044 /opt/datadog-agent/bin/go-metro -cfg=/etc/dd-agent/conf.d/go-metro.yaml
          ├─10046 /opt/datadog-.../python /opt/datadog-agent/agent/ddagent.py
          └─10047 /opt/datadog-.../python /opt/datadog-agent/agent/agent.py foreground --use-local-forwarder

Si le check TCP RTT a démarré, une ligne go-metro similaire à celle ci-dessus doit s’afficher :

Il s’agit d’un check passif. Ainsi, les métriques sont uniquement transmises si des paquets sont activement envoyés aux hosts mentionnés dans le fichier yaml.

Données recueillies

Métriques

system.net.tcp.rtt
(gauge)
The TCP round trip time.
Shown as millisecond
system.net.tcp.rtt.avg
(gauge)
The average TCP round trip time as typically computed by the TCP stack.
Shown as millisecond
system.net.tcp.rtt.jitter
(gauge)
The TCP round trip time jitter.
Shown as millisecond