Configuration de l'Agent

Configuration de l'Agent

La configuration de votre application pour envoyer des traces à Datadog repose sur deux étapes essentielles, à savoir la configuration de l’Agent Datadog et l'instrumentation de votre application.

Selon votre environnement, la configuration de l’Agent Datadog peut se faire de différentes façons. Consultez les instructions d’installation de l’Agent Datadog [en local] (#agent-datadog), sur des conteneurs ou selon d’autres méthodes.

Agent Datadog

L’APM est activé par défaut dans l’Agent 6. Définissez apm_non_local_traffic: true dans votre fichier de configuration principal datadog.yaml si vous envoyez des traces depuis un environnement non local (comme un conteneur).

Pour découvrir l’ensemble des paramètres disponibles pour l’APM, consultez le fichier de configuration datadog.example.yaml de l’Agent. Pour obtenir la liste complète des métriques envoyées à Datadog par l’Agent, consultez la page Métriques APM envoyées par l’Agent Datadog. Pour en savoir plus sur l’Agent Datadog, consultez la documentation sur l’Agent ou reportez-vous au modèle de configuration datadog.yaml.

Conteneurs

Consultez les instructions de configuration spécifiques pour vous assurer que l’Agent est configuré de manière à recevoir des traces dans un environnement conteneurisé :

Suivre la documentation intégrée à l’application (conseillé)

Pour obtenir des instructions détaillées en fonction de la configuration de votre déploiement (hosts, Docker, Kubernetes ou Amazon ECS), suivez les instructions de prise en main rapide fournies dans l’application Datadog.


Remarque : après avoir instrumenté votre application, par défaut, le client de tracing envoie les traces à localhost:8126.

Sans serveur

AWS Lambda

Pour configurer l’APM Datadog dans AWS Lambda, consultez la documentation dédiée au tracing de fonctions sans serveur.

Azure App Service

L’extension Datadog pour Azure App Service vous permet de tracer vos applications Web Azure. Pour en savoir plus sur la configuration du tracing dans Azure, consultez la documentation sur l’extension Azure App Service.

Google App Engine

L’APM Datadog requiert l’envoi de données de trace à un Agent en cours d’exécution. Pour activer la collecte de trace dans un environnement sans serveur, il est possible de configurer une machine virtuelle distincte qui accepte le trafic de traces de manière externe.

Environnements supplémentaires

Vous pouvez utiliser d’autres composants que l’Agent et les conteneurs pour recueillir des traces.

Heroku

Le tracing est activé par défaut lors de la surveillance avec Heroku. Pour en savoir plus sur la configuration du tracing pour Heroku, consultez la documentation sur la plateforme cloud Heroku.

Cloud Foundry

Le tracing est activé par défaut lors de la surveillance avec Cloud Foundry. Pour en savoir plus sur la configuration du tracing pour Cloud Foundry, consultez la documentation Cloud Foundry.

AWS Elastic Beanstalk

Le tracing est activé par défaut lors de la surveillance avec AWS Elastic Beanstalk. Pour en savoir plus sur la configuration du tracing pour AWS Elastic Beanstalk, consultez la documentation dédiée.

Configurer votre environnement

Pour découvrir comment définir le tag env ainsi qu’un tag primaire supplémentaire et filtrer vos données APM, consultez notre guide dédié.

Étapes suivantes

Ensuite, instrumentez votre application. Pour consulter toutes les fonctionnalités et méthodes de configuration de l’APM, accédez à la section Présentation de l’APM.

Pour aller plus loin