Nouvelles annonces sur les technologies sans serveur et réseau ainsi que sur le RUM (Real-User Monitoring) dévoilées à la conférence Dash ! Nouvelles annonces dévoilées à la conférence Dash !

APM Synthetics

Présentation

L’intégration d’APM avec Synthetics vous permet de passer d’un test qui a éventuellement échoué vers la cause racine du problème en regardant la trace générée par ce test spécifique.

En ayant à votre disposition les détails associés au réseau (grâce à votre test), ainsi qu’un backend, une infrastructure et des informations de journalisation (grâce à votre trace), vous pouvez accéder à un niveau de détails supérieur en ce qui concerne le comportement de votre application, tel que constaté par votre utilisateur.

Utilisation

Les déclarations sur cette page s’appliquent aux tests API et aux tests Browser pour l’APM, sauf indication contraire.

Prérequis

  • Votre service, et l’endpoint sur lequel vous exécutez le test, sont soumis à un tracing côté APM.
  • Votre service utilise un serveur HTTP.
  • Votre serveur HTTP utilise une bibliothèque qui prend en charge le tracing distribué.

Créez un test qui s’applique à votre serveur HTTP soumis à un tracing, et Datadog associe automatiquement la trace générée par votre serveur au résultat de check correspondant.

Pour associer des résultats de test Browser, ajoutez à la liste blanche les URL auxquelles vous souhaitez ajouter les en-têtes d’intégration APM. Utilisez * pour les caractères génériques :

https://*.datadoghq.com/*

Bibliothèques prises en charge

Les bibliothèques de tracing Datadog suivantes sont prises en charge :

Comment les traces sont-elles associées aux tests ?

Datadog utilise le protocole de tracing distribué et configure les en-têtes HTTP suivants :

  • x-datadog-trace-id, généré à partir du backend Synthetics. Permet à Datadog d’associer la trace avec le résultat du test.
  • x-datadog-parent-id: 0
  • x-datadog-origin: synthetics, pour s’assurer que les traces générées n’aient pas d’incidence sur les quotas de l’APM. Voir ci-dessous.
  • x-datadog-sampling-priority: 1, pour s’assurer que l’Agent conserve la trace.

Cela a-t-il une incidence sur les quotas de l’APM ?

L’en-tête x-datadog-origin: synthetics indique au backend APM que les traces sont générées par Synthetics. Les traces générées n’ont par conséquent aucune incidence sur les quotas standard de l’APM.

Combien de temps les traces sont-elles conservées ?

Ces traces sont conservées de la même manière que vos traces APM standard.

Pour aller plus loin

Documentation, liens et articles supplémentaires utiles: