Prometheus
Rapport de recherche Datadog : Bilan sur l'adoption de l'informatique sans serveur Rapport : Bilan sur l'adoption de l'informatique sans serveur

Prometheus

Agent Check Check de l'Agent

Supported OS: Linux Mac OS Windows

Présentation

Configurez l’extraction de métriques custom à partir de n’importe quel endpoint Prometheus. Remarque : Datadog vous conseille d’utiliser le check OpenMetrics du fait de son efficacité accrue et de sa prise en charge complète du format texte Prometheus. N’utilisez le check Prometheus que lorsque l’endpoint de métriques ne prend pas en charge le format texte.

Toutes les métriques récupérées par cette intégration sont considérées comme étant des métriques custom.

Consultez la section [Collecte de métriques Prometheus2 pour découvrir comment configurer un check Prometheus.

Configuration

Suivez les instructions ci-dessous pour installer et configurer ce check lorsque l’Agent est exécuté sur un host. Consultez la documentation relative aux modèles d’intégration Autodiscovery pour découvrir comment appliquer ces instructions à un environnement conteneurisé.

Installation

Le check Prometheus est inclus avec l’Agent 6.1.0 et versions supérieures.

Configuration

Modifiez le fichier prometheus.d/conf.yaml pour récupérer des métriques à partir d’applications qui exposent des endpoints OpenMetrics/Prometheus.

Chaque instance est au minimum composée des paramètres suivants :

ParamètreDescription
prometheus_urlUne URL qui indique l’itinéraire des métriques (remarque : doit être unique)
namespaceCet espace de nommage est ajouté en préfixe à toutes les métriques (pour éviter les conflits entre les noms de métriques)
metricsUne liste de toutes les métriques à récupérer en tant que métriques custom au format - <NOM_MÉTRIQUE> ou - <NOM_MÉTRIQUE>: <RENOMMER_MÉTRIQUE>

Lors de l’établissement de la liste de métriques, il est possible d’utiliser le wildcard * comme suit : - <NOM_MÉTRIQUE>* pour récupérer toutes les métriques correspondantes. Remarque : utilisez prudemment ce wildcard, car il peut entraîner l’envoi de nombreuses métriques custom.

D’autres paramètres plus avancés (ssl, labels joining, tags personnalisés, etc.) sont documentés dans le fichier d’exemple prometheus.d/conf.yaml

En raison de la nature de cette intégration, il est possible d’envoyer un nombre élevé de métriques custom à Datadog. Pour permettre aux utilisateurs de contrôler le nombre maximal de métriques envoyées en cas d’erreur de configuration ou de changement dans une entrée, le check présente une limite par défaut de 2 000 métriques. Cette limite peut être augmentée en définissant l’option max_returned_metrics dans le fichier prometheus.d/conf.yaml si vous le souhaitez.

Si send_monotonic_counter: True, l’Agent envoie les deltas des valeurs en question, et le type au sein de l’application est défini sur Count (il s’agit du comportement par défaut). Si send_monotonic_counter: False, l’Agent envoie la valeur brute, qui augmente de façon monotone, et le type au sein de l’application est défini sur gauge.

Validation

Lancez la sous-commande status de l’Agent et cherchez prometheus dans la section Checks.

Données collectées

Métriques

Toutes les métriques recueillies par le check Prometheus sont transmises à Datadog en tant que métriques custom.

Remarque : les données de compartiment d’une métrique histogram Prometheus <NOM_MÉTRIQUE_HISTOGRAM> sont conservées dans la métrique <NOM_MÉTRIQUE_HISTOGRAM>.count, dans Datadog. Les tags upper_bound indiquent le nom des compartiments. Pour accéder au compartiment +Inf, utilisez upper_bound:none.

Événements

Le check Prometheus n’inclut aucun événement.

Checks de service

Le check Prometheus n’inclut aucun check de service.

Dépannage

Besoin d’aide ? Contactez l’assistance Datadog.

Pour aller plus loin