Facturation des métriques custom
Rapport de recherche Datadog : Bilan sur l'adoption de l'informatique sans serveur Rapport : Bilan sur l'adoption de l'informatique sans serveur

Facturation des métriques custom

Si une métrique n’est pas envoyée depuis l’une des plus de 400 intégrations Datadog, elle est considérée comme une métrique custom(1).

Les métrique custom se distinguent par une combinaison unique de nom de métrique et de valeurs de tag (tag host inclus).

Calcul du nombre de métriques custom

Le nombre de métriques custom associées à un nom de métrique donné dépend du type de métrique envoyé. Vous trouverez ci-dessous des exemples de calculs basés sur le scénario suivant :

Une métrique intitulée request.Latency est envoyée à partir de deux hosts (host:A,host:B) afin de mesurer la latence des requêtes envoyées à vos endpoints. Vous envoyez cette métrique avec deux clés de tag :

  • endpoint, qui a pour valeur endpoint:X ou endpoint:Y ;
  • status, qui a pour valeur status:200 ou status:400.

Imaginons que dans vos données, endpoint:X est pris en charge par les deux hosts mais échoue uniquement pour host:B. Imaginons également que les requêtes envoyées à endpoint:Y réussissent toujours et apparaissent uniquement pour host:B, comme illustré ci-dessous :

La même logique est appliquée pour calculer le nombre de métriques custom et le nombre de métriques COUNT, RATE et GAUGE.

Le nombre de combinaisons de valeurs de tag uniques envoyées pour une métrique GAUGE avec ce schéma de tagging est de quatre :

  • host:A, endpoint:X, status:200
  • host:B, endpoint:X, status:200
  • host:B, endpoint:X, status:400
  • host:B, endpoint:Y, status:200

Ici, la métrique request.Latency envoie donc quatre métriques custom distinctes.

Conséquences de l’ajout de tags

L’ajout de tags n’augmente pas forcément le nombre de métriques custom. Le nombre de métriques custom dépend généralement du tag le plus granulaire ou le plus détaillé. Imaginons que vous mesurez la température aux États-Unis et que votre métrique temperature est taguée en fonction du pays et de la région. Vous envoyez ce qui suit à Datadog :

Nom de la métriqueValeurs de tag
temperaturecountry:USA, region: Northeast
temperaturecountry:USA, region: Southeast

Imaginons que vous souhaitiez ajouter le tag city, qui prend trois valeurs différentes : NYC, Miami et Orlando. Comme le montre le tableau ci-dessous, l’ajout de ce tag augmente le nombre de métriques custom étant donné qu’il rend vos données plus granulaires :

Nom de la métriqueValeurs de tag
temperaturecountry:USA, region: Northeast, city: NYC
temperaturecountry:USA, region: Southeast, city: Orlando
temperaturecountry:USA, region: Southeast, city: Miami

Le nombre de métriques custom envoyées par la métrique temperature dépend du tag le plus granulaire, c’est-à-dire city.

Imaginons maintenant que vous souhaitiez appliquer le tag state à votre métrique temperature, et que ce tag prenne deux valeurs : NY et Florida. La température est alors associée aux tags suivants : country, region, state et city. La granularité du tag state n’étant pas supérieure à celle du tag city, l’ajout de ce tag n’augmente pas la granularité de vos données.

Pour connaître la température en Floride, il vous suffit de combiner les métriques custom suivantes :

  • temperature{country:USA, state:Florida, city:Orlando}
  • temperature{country:USA, state:Florida, city:Miami}

Remarque : l’ordre des tags n’a pas d’influence sur le nombre de métriques custom. Les combinaisons suivantes correspondent à la même métrique custom :

  • temperature{country:USA, state:Florida, city:Miami}
  • temperature{state:Florida, city:Miami, country:USA}

Par défaut, une métrique HISTOGRAM génère cinq métriques custom pour chaque combinaison unique de nom de métrique et de valeurs de tag, ce qui correspond aux agrégations effectuées côté Agent (max, median, avg, 95pc et count). En savoir plus sur les métriques HISTOGRAM.

Le nombre de combinaisons de valeurs de tag uniques envoyées pour une métrique HISTOGRAM avec ce schéma de tagging est de quatre :

  • host:A, endpoint:X, status:200
  • host:B, endpoint:X, status:200
  • host:B, endpoint:X, status:400
  • host:B, endpoint:Y, status:200

Par défaut, l’Agent génère cinq métriques custom pour chacune des quatre combinaisons de valeur de tag uniques d’origine, soit une métrique custom pour chaque agrégation activée côté Agent : avg, count, median, 95percentile et max. Ainsi, request.Latency envoie 4*5 = 20 métriques custom au total.

Remarque : l’ajout d’agrégations à vos métriques HISTOGRAM augmente le nombre de métriques custom distinctes envoyées. La désactivation d’agrégations réduit le nombre de métriques custom envoyées.

  • Configurez les agrégations que vous souhaitez envoyer à Datadog à l’aide du paramètre histogram_aggregates dans votre fichier de configuration datadog.yaml. Par défaut, seules les agrégations max, median, avg et count sont envoyées à Datadog. Les agrégations sum et min sont également disponibles si vous le souhaitez.
  • Configurez les agrégations par centile que vous souhaitez envoyer à Datadog à l’aide du paramètre histogram_percentiles dans votre fichier de configuration datadog.yaml. Par défaut, seul le 95e centile, 95percentile, est envoyé à Datadog.

Par défaut, une métrique DISTRIBUTION génère cinq métriques custom pour chaque combinaison unique de nom de métrique et de valeurs de tag, ce qui correspond à la distribution statistique globale des valeurs. Ces cinq métriques custom reflètent les agrégations effectuées côté serveur, count, sum, min, max et avg. En savoir plus sur les métriques de type DISTRIBUTION.

Le nombre de combinaisons de valeurs de tag uniques envoyées pour une métrique DISTRIBUTION avec ce schéma de tagging est de quatre.

  • host:A, endpoint:X, status:200
  • host:B, endpoint:X, status:200
  • host:B, endpoint:X, status:400
  • host:B, endpoint:Y, status:200

Le nombre de métriques custom envoyées par une métrique DISTRIBUTION correspond au nombre de combinaisons uniques de nom de métrique et de valeurs de tag multiplié par cinq. Ainsi, la métrique request.Latency envoie 5*4 = 20 métriques custom au total.

Personnalisation du tagging

Vous avez la possibilité de personnaliser les agrégations de combinaisons de tags créées pour une métrique DISTRIBUTION. Imaginons que vous souhaitiez uniquement conserver les tags endpoint et status pour la métrique request.Latency. Vous obtenez alors trois combinaisons de tags uniques :

  • endpoint:X, status:200
  • endpoint:X, status:400
  • endpoint:Y, status:200

Le nombre de métriques custom envoyées par une métrique DISTRIBUTION correspond au nombre de combinaisons uniques de nom de métrique et de valeurs de tag multiplié par cinq. Ainsi, une fois les tags personnalisés, la métrique request.Latency envoie 5*3 = 15 métriques custom au total.

Ajout d’agrégations par centile

Les agrégations par centile sont calculées de façon unique : en effet, Datadog conserve cinq métriques custom pour chaque combinaison de valeurs de tag pouvant faire l’objet d’une requête afin de pouvoir calculer les centiles de façon exacte (p50, p75, p90, p95 et p99). Imaginons que vous ayez activé les agrégations par centile pour la métrique request.Latency et pour les tags endpoint et status, la granularité étant la même que précédemment. Le nombre de combinaisons de valeurs de tag pouvant faire l’objet d’une requête est de huit :

  • endpoint:X, status:200
  • endpoint:X, status:400
  • endpoint:Y, status:200
  • endpoint:X
  • endpoint:Y
  • status:200
  • status:400
  • *

Une fois les agrégations par centile activées pour request.Latency, ce nom de métrique envoie 5*8 = 40 métriques custom.

Remarque : seules les combinaisons de valeurs de tag qui font partie de vos données sont considérées comme des combinaisons pouvant faire l’objet d’une requête. Étant donné que la combinaison { endpoint:Y, status:400 } n’a jamais été envoyée et n’existe donc pas dans vos données, elle n’est pas prise en compte lors du calcul du nombre de métriques custom.

Suivi des métriques custom

Les administrateurs (c’est-à-dire les utilisateurs disposant du rôle Admin de Datadog) peuvent consulter le nombre moyen de métriques custom par heure et les 500 principales métriques custom pour leur compte depuis la page des détails d’utilisation. Consultez la documentation sur les détails d’utilisation pour en savoir plus.

Pour suivre en temps réel le nombre de métriques custom associées à un nom de métrique donné, accédez à la page Résumé des métriques et cliquez sur le nom de métrique souhaité. Le nombre est affiché à la ligne « Currently reporting X distinct metrics… », comme illustré ci-dessous :

Quota

Vous avez le droit à un certain quota de métriques custom en fonction de votre offre tarifaire Datadog :

  • Pro : 100 métriques custom par host
  • Entreprise : 200 métriques custom par host

Ces quotas sont calculés pour l’ensemble de votre infrastructure. Par exemple, si vous utilisez l’offre Pro avec 3 hosts, 300 métriques custom vous sont attribuées. Ces 300 métriques custom peuvent être réparties équitablement entre chaque host ou toutes être attribuées à un seul host. Pour cet exemple, le graphique ci-dessous illustre des scénarios respectant le quota de métriques custom autorisé :

Le nombre de métriques custom facturables est calculé en fonction du nombre moyen de métriques custom (pour tous les hosts facturés) par heure et sur un mois donné. Contactez le service commercial ou votre chargé de compte pour discuter de vos métriques custom ou pour acheter un forfait de métriques custom supplémentaire.

Intégrations standard

Les intégrations standard suivantes peuvent potentiellement générer des métriques custom.

Types d’intégrationsIntégrations
Limitées à 350 métriques custom par défaut.ActiveMQ XML / Go-Expvar / Java-JMX
Aucune limite appliquée à la collecte de métriques custom par défaut.Directory / Linux Proc Extras /Nagios / Check PDH / Prometheus / SNMP / Services Windows / WMI
Peuvent être configurées pour collecter des métriques custom.MySQL / Oracle / Postgres / SQL Server
Métriques custom envoyées depuis des intégrations cloudAWS

Dépannage

Pour toute question technique, contactez l’assistance Datadog.

Pour toute question concernant la facturation, contactez votre chargé de compte.